[/row]

Le wakeboard fait son apparition en Europe au début des années 80 (Côte d’azur). C’est l’évolution d’une combinaison de surf, de snowboard et de ski nautique. Il connait alors une croissance très rapide dans les milieux de la glisse, puis dans le monde entier. Il jouit d’une couverture médiatique massive lors d’événements qui prennent souvent la forme de show.

Depuis quelques années, sont apparus le wakeskate (pieds non-attachés à la planche) et le wakesurf (pieds non-attachés à la planche et sans palonnier, le « rider » prend la vague formée par le bateau)

Le développement du wakeboard est massif grâce à l’ouverture des Téléski nautiques, pylones reliés par des cordes qui tirent le rideur sur l’eau (remplaçant ainsi le bateau). Il y en a une trentaine en France et une centaine en Allemagne.

[/row]

ATI_projet_graphik_wakeboard

Les planches


 

A l’instar du ski, le glisseur utilise une planche assurant une meilleure portance. Sur cette planche sont fixé des chausses dans le sens de la longueur comme pour le snowboard ou le skateboard. Le matériel de wakeboard, tout comme la discipline, a énormément évolué depuis ses débuts: les premières planches de surf, asymétriques sont devenues symétriques et dotées de dérives de chaque côté.

L’apparition de nouveaux matériaux remplaçant la résine des planches de surf, comme le nid d’abeille ou encore le fusion core ont réduit le poids des planches.

Les chausses


Avec le développement de la discipline dans les années 90, les chausses ont évoluées en direction du ski nautique, en reprenant leurs matériaux (caoutchouc et néoprène) ou encore le système de fixation sur planche.

Cependant, elles se sont différenciées de part leur forme plus large et ouverte, et de part la largeur de leur plaque de fixation.

source

wakeboard_boutique_5_atisports